Archives de Tag: carte de presse

Déclaration des revenus du journaliste

On reçoit depuis quelques jours la déclaration de revenus. Les journalistes bénéficient d’un abattement fiscal non négligeable.

Mode d’emploi

Lorsque l’on est journaliste à plein temps, toute l’année, rien de plus simple. On peut appliquer un abattement fiscal de 7 650 €. On joint à sa déclaration une copie de sa carte de presse  et une lettre rappelant l’article suivant :

« Le journalisme ayant été en 2010 mon activité principale, régulière et rétribuée, j’ai déduit 7650 euros de mes revenus imposables tirés de la profession, au titre de l’allocation pour frais d’emploi des journalistes. »

Note : la carte de presse n’est toutefois pas obligatoire, si l’on peut justifier que le journalisme a été notre activité principale dans l’année.

Quand, en revanche, on n’a pas exercé toute l’année (c’est mon cas), on doit indiquer ce calcul : 7650/365 x nombre de jours travaillés. On appliquera alors cet abattement aux revenus de l’activité journalistique. Ce n’est donc pas applicable aux revenus tirés de Pôle-emploi par exemple.

Aussi, n’oubliez pas de cocher la case Prime pour l’emploi si vous avez travaillé à plein temps toute l’année, ou d’indiquer le nombre d’heures travaillées.

Bon courage à tous.

Si cet article vous a semblé clair et vous a permis de mieux remplir votre déclaration de revenus, merci de le partager et de me le faire savoir.


Mon salaire de journaliste rédacteur localier

Je sais, nous sommes en France et jamais, au grand jamais, on ne doit évoquer son salaire. Attention, regardez bien ce qui va suivre, je vais oser transgresser cette règle.

Je travaille depuis cinq ans dans des canards, j’ai ma carte de presse depuis 2009. Voici mon salaire de journaliste selon les titres dans lesquels j’ai travaillé.

  • La Semaine dans le Boulonnais : 1 000 € net/mois + voiture de fonction
  • La Voix du Nord (sans carte de presse – 1er échelon) : 1 748,77 € brut/mois
  • La Voix du Nord (contrat professionnalisation) : 1 427,13 € brut/mois
  • La Voix du Nord (avec carte de presse – 3e échelon) : 2 284,06 € brut/mois
  • Le Journal d’Ici (avec carte de presse – 2e échelon) : 1 600 € net/mois

Le salaire varie en fonction du type de titre. Les quotidiens paient en général mieux que les hebdomadaires. Le salaire du journaliste varie aussi s’il possède ou non la carte de presse.